Etiomédecine

Stress ?
Manque de confiance en soi ?
Blocages émotionnels ? Anxiété ?
Fatigue chronique ? Peurs ?
Troubles du sommeil ?
Mal-être ? Dépression ?…

Etiomédecine

Etiomédecine : cette méthode d’accompagnement thérapeutique libère les mémoires de souffrances (processus affectif et immatériel qui a des effets concrets sur le corps) permettant ainsi une meilleure adaptation à notre environnement.

Tout le travail de l’étiomédecine consiste a retrouver ces mémoires, afin de les supprimer.
C’EST LA RECHERCHE DES CAUSES FONDAMENTALES DES MALADIES.

La finalité étant de faire contacter le patient par son implication, de ce qui se passe au niveau de son corps en synchronicité. Il devrait ressentir un poids, une oppression, une douleur crispante, du chaud, du froid, une circulation d’énergie, des fourmillements …

Ces sensations correspondent à un travail subtil dans les profondeurs au niveau des cellules qui sont en train d’intégrer l’information que le thérapeute a découvert .
Et pour finir, le verbe qui est utilisé dans la synchronicité du soin, permet la réalisation d’un pont entre le corps et l’esprit de l’homme, lui permettant de retrouver l’harmonie : c’est la prise de conscience !

Lors du soin, l’essentiel n’est cependant pas de parler ou faire parler, mais bien de ressentir ce qui se passe dans le corps du patient. On l’accompagne par notre Présence, tant physiquement qu’affectivement pour que le patient puisse se libérer de ses mémoires de souffrance, et celui-ci, en acceptant de partager ses souffrances avec le thérapeute.

Cependant, s’il a bien ressenti ce qui se passe dans son corps, la séance restera efficace sans être intervenus verbalement.
C’est là que demeure l’originalité de la technique d’étiomédecine.
Ne sont abordées que les informations sur lesquelles le patient a besoin d’être accompagné et qu’il est prêt à travailler;
L’acquisition de la technique nécessite une prise de conscience de la dimension spirituelle de l’homme, en faisant abstraction de toute notion philosophique ou religieuse.

Les motifs de consultations sont larges :
du nourrisson à l’adulte, allant des blocages psychosomatiques (tensions, douleurs, troubles digestifs et troubles du sommeil, les cicatrices douloureuses, les acouphènes, les otites chez l’enfant…), à la fatigue, les angoisses, les répétitions de schémas ou d’expériences, les troubles du comportements, les états dépressifs, les phobies, un deuil…
en somme, tout ce qui touche à la sphère psycho-affective et à ses manifestations dans notre corps.

POUR DES INFORMATIONS SUR L’ETIOMEDECINE

Consulter l’original du livre du Dr Brinette en ligne : www.etiomedecine.fr
Site de Max BERNARDEAU : www.etiomed.com

Tout le travail de l’étiomédecine consiste à retrouver ces barrières afin de les supprimer.

RETABLIR LA FLUIDITE DANS LE CORPS, LES EMOTIONS ET L'ESPRIT

 

 

DEFINITION

L’étiomédecine résulte de l’auriculo-médecine fondée par le Dr NOGIER qui a mis en évidence la relation entre certains points de l’oreille et les différentes parties du corps humain.
Le Dr Jean-Louis BRINETTE se démarquant de l’auriculothérapie intensifia la recherche en explorant les systèmes énergétiques avec l’outil mathématique.
Il élabora ainsi une technique permettant une libération «émotionnelle» de pratiquement toutes les situations.
Max BERNARDEAU, ostéopathe, élève de J-L B, continue de faire évoluer l’outil Etiomédecine.

Le pouls est le point d’appui que l’on utilise afin d’obtenir les « réponses » des cellules et qui indique à quelle information le patient n’est pas neutre:cette réponse est appelée le RAC (Réflexe Auriculo-Cardiaque).Il s’agit d’une modification énergétique du pouls lorsque le corps est confronté à une info à laquelle il n’est pas adapté.
Consciemment ou non, on se créée nos propres pathologies , ainsi la souffrance ( toutes douleurs , échecs répétés, stress , mal de dos, allergies , pensées en boucles…) est un signal de déséquilibre énergétique. En plus des souffrances issues de nos propres expériences, notre vision du monde peut également être perturbée par des conditionnements (la morale, la religion, l’éducation, les fausses croyances, les prises de pouvoir par des êtres ou des systèmes…)mais aussi par des drogues ou certains médicaments.
Pour survivre, pour ne pas/ne plus souffrir, on occulte la problématique et l’émotion enfouie devient «somatisation», pour réapparaître plus tard sous forme de maladie.